Choisir le sexe de son futur bébé : un souhait désormais réalisable

Deux couples sur trois souhaiteraient choisir le sexe de leur futur bébé s’ils en avaient la possibilité. Si cela n’était pas faisable il y a quelques années, il est maintenant à la portée de tous les couples grâce à une méthode tout à fait naturelle et fiable à plus de 80%. Pour ce faire, maman doit simplement adopter un régime nutritionnel  particulier et consommer des compléments alimentaires pour limiter les risques de carences. Focus sur cette technique révolutionnaire.

L’alimentation influe sur le sexe du futur bébé

Tous les couples ont  une préférence quant au futur sexe de leur bébé. Mais malheureusement, faute de méthode fiable, rares sont ceux qui pouvaient avoir le choix du roi. Mais depuis maintenant quelques années, cela est possible.

Il fallait simplement attendre que les spécialistes se penchent sur la question et prouvent  que l’alimentation de la femme avant et pendant la grossesse peut augmenter les chances d’avoir une fille ou un garçon. En effet, d’après les résultats des études, les aliments ingurgités par la future maman avant la fécondation impactent grandement sur le pH de sa glaire cervicale. Or, selon que l’utérus soit acide ou alcalin, il avantage les spermatozoïdes porteurs d’un chromosomeX (féminin) ou Y (masculin). Selon la préférence des parents, il suffit donc de suivre une diète adaptée pour choisir le sexe de son enfant. En savoir plus sur le site MyBuBelly. Pour obtenir des conseils précieux, il est toujours conseillé de consulter un nutritionniste, ce qui permettra notamment de prévenir la malnutrition.  

Suivre une alimentation adaptée selon le sexe désiré

Cette pratique est l’une des méthodes naturelles les plus fiables et les plus connues en France et à l’étranger. Aujourd’hui, elle a aidé de nombreux parents à donner corps à leurs rêves. Seulement, avant d’entreprendre le régime, il est important de s’adresser à des spécialistes.

En effet, ce programme diététique est assez contraignant étant donné qu’il faut proscrire certains aliments pendant quelques mois, ce qui peut entraîner une carence nutritionnelle. Ainsi, les praticiens pourront prescrire des compléments alimentaires adaptés afin de prévenir la malnutrition et de permettre à l’organisme d’avoir tous les nutriments nécessaires dont il a besoin. Par ailleurs, consulter des professionnels est aussi important pour connaître la liste exacte des aliments à privilégier pour modifier le pH interne du corps

En effet, le régime dépendra du sexe de l’enfant souhaité. Généralement, si maman veut une fille, elle devra limiter la consommation d’aliments riches en sodium et en potassium. En revanche, si elle désire un garçon, elle devra consommer régulièrement ces derniers et proscrire les produits laitiers. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont marqués (requis):

Back to Top