Enfant qui joue avec des instruments de musique

Les 5 clés du bon développement de l’enfant

De sa naissance au début de son adolescence, un enfant n’a de cesse de se développer. De nombreux éléments peuvent venir influer sur le bon développement d’un enfant. L’alimentation, le rythme de sommeil, les activités quotidiennes sont autant de facteurs sur lesquels il faut s’appuyer pour qu’un enfant grandisse correctement. On distingue d’ailleurs 4 grands axes de développement chez l’enfant. Voici un petit récapitulatif qui vous aidera à mieux vous y retrouver.

Développement langagier de l’enfant

Pour qu’un enfant grandisse bien et puisse interagir avec son environnement, il doit tout d’abord développer son langage et apprendre à parler.

Entre 0 et 3 mois, un enfant est inintelligible : il ne sait que crier, gazouiller ou rire. Mais petit à petit, il va parvenir à avoir des premiers échanges avec son entourage.

Il faudra néanmoins attendre l’âge de 10-12 mois pour qu’un enfant prononce ses premiers mots. À cet âge-là, les enfants commencent à nommer les objets qu’on leur désigne. Leur lexique se développe petit à petit :

  • Entre 1 et 2 ans, ils connaissent 20 à 200 mots ;
  • Entre 2 et 3 ans, ils connaissent entre 200 et 300 mots ;
  • Vers 4-5 ans, ils connaissent environ 2500 mots.

Mais c’est seulement à l’âge de 3-4 ans qu’un enfant est véritablement capable de formuler des phrases et d’entretenir une conversation.

Développement sensoriel et moteur

Avant de pouvoir marcher, courir ou même danser, un enfant va d’abord devoir apprendre à apprivoiser son corps et à le mouvoir.

Au tout début de sa vie, ses muscles ne sont pas assez développés pour lui permettre de se maintenir en position assise ou de garder la tête relevée par exemple.

Les premiers pas interviennent en général aux alentours de 10-12 mois. Il est également capable de coordonner plusieurs actions et de manipuler des objets.

Si l’enfant est capable de marcher seul vers 1 à 2 ans, il faudra attendre ses 3-4 ans pour qu’il soit capable de courir.

Viennent ensuite les actions plus complexes comme :

  • Monter et descendre les escaliers sans tomber ;
  • Jouer au ballon ;
  • Faire du vélo ;
  • Monter sur une échelle ;
  • Lacer ses chaussures.

Pour aider l’enfant dans son développement moteur, il est primordial de le stimuler à l’aide de jeux. C’est pourquoi les écoles et les crèches sont dotés de structures de motricité : toboggans, jeux de grimpe, jeux sur ressorts, etc.

Développement cognitif

L’acquisition des connaissances est également un aspect essentiel du développement de l’enfant. Dans les mois qui suivent sa naissance, il va par exemple apprendre à suivre du regard la trajectoire d’un objet.

Vers 1 an, l’enfant est capable de construire une tour : il commence à comprendre les notions d’équilibre et d’empilement. C’est également vers cet âge-là qu’il commence à identifier les différentes parties du corps quand on les lui désigne.

Les concepts d’espace, de temps et de quantité ne sont acquis que vers 3-4 ans. Par la suite, il acquière également des notions telles que la performance, la conservation, la logique du nombre, etc.

Le concept de punition devient compréhensible vers l’âge de 7 à 11 ans, lorsque l’enfant commence à comprendre le lien entre une action et ses conséquences.

Développement social et affectif

Au fur et à mesure de sa croissance, un enfant va également apprendre à interagir avec les autres et développer des sentiments pour les personnes qui l’entourent.

Bien qu’un nourrisson soit capable de sourire dès ses premiers mois, il faudra attendre 7 à 9 mois avant que ses échanges ne deviennent véritablement réciproques. C’est également à cette âge-là que l’enfant commence à exprimer ses préférences affectives : son attachement devient sélectif.

Vers 2-3 ans, un enfant est capable de se reconnaître dans un miroir. Mais il ne prend conscience de son genre que vers 4-5 ans.

À partir de 5-6 ans, les enfants commencent à choisir leurs amis en fonction de leurs affinités avec les autres.

Source : pixabay.com

L’importance du sommeil dans le développement de l’enfant

Selon son âge, un enfant va dormir entre 10 et 19h par jour ou par nuit. C’est bien plus qu’un adulte, mais ce temps de sommeil est nécessaire.

Le sommeil a d’ailleurs plusieurs utilités pour un enfant. Il lui permet notamment de :

  • Se reposer et récupérer en énergie ;
  • Sécréter des hormones de croissance pour bien grandir ;
  • Perfectionner son système nerveux ;
  • Mémoriser tout ce qu’il a appris ;
  • Renforcer son système immunitaire.

Pour toutes ces raisons, il est impératif de respecter le temps de sommeil d’un enfant et de lui offrir un espace de repos confortable et agréable. Cela concerne non seulement sa chambre mais également le lit de crèche dans lequel il fait sa sieste la journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont marqués (requis):

Back to Top