5 enfant qui dessinent sur une grande feuille blanche

Comment faire face au manque de place dans les crèches ?

L’année dernière, le gouvernement exigeait plus de transparence sur l’attribution des places en crèche. Le rapport de 2018 mettait le doigt sur des incohérences et des refus discriminatoires. Face à cette pénurie de places, l’inscription de bébé en crèche est un moment stressant pour les parents. Le dossier doit tout d’abord passer en commission et, bien souvent, il est refusé. Pour pallier ce problème, le gouvernement souhaite créer 300 nouvelles crèches d’ici 2020. Mais, en attendant, comment faire face au manque de place ?

 

Faire appel à une assistante maternelle

Jeune assistante maternelle qui s'amuse avec un bébé

Après une énième réponse négative au guichet unique de votre ville, vous vous résignez. Il faudra trouver une autre solution. En France, 30% des parents souhaitent placer leur enfant en crèche et seulement 18% y parviennent. L’option la plus envisagée est alors le recours à une assistante maternelle. 25% des Français se tournent finalement vers cette méthode.

Embaucher une assistante maternelle est légèrement plus cher qu’une place en crèche mais la différence est minime. Si les parents se montrent tout d’abord réticents, c’est surtout par manque de confiance. Confiez son bébé à une personne qu’on ne connaît pas est toujours difficile. Se pose également le souci des horaires, qu’il faut parvenir à faire concorder.

Aujourd’hui, il existe des systèmes de garde partagée. Les parents d’un même quartier embauchent une seule assistante maternelle pour tous leurs enfants. Une bonne façon d’économiser !

 

 

Opter pour une micro-crèche

Les micro-crèches sont des structures privées, à l’initiative de particuliers. Leur capacité d’accueil est de dix enfants, ce qui permet une garde plus personnalisée. Souvent créées par des parents, ces crèches sont plus chères que les celles publiques mais apparaissent comme de véritables aubaines quand le guichet unique est saturé.

Le seul problème des micro-crèches est qu’il n’en existe pas partout. Même si elles commencent à gagner de plus en plus de territoire, les auto-entrepreneurs ayant flairer un marché florissant, elles ne sont pas encore présentes dans toutes les communes. Par exemple, si Neuilly-sur-Seine manque de place, vous devrez envisager de trouver une crèche à Boulogne-Billancourt et d’ajuster votre emploi du temps en fonction du déplacement nécessaire.

 

S’intéresser aux structures d’accueil innovantes

Animatrice de crèche entourée d'enfants

Face au manque de places dans les crèches, des auto-entrepreneurs ont saisi l’opportunité de s’imposer sur le marché. Répondant à un besoin national de plus en plus urgent, ils proposent des solutions innovantes et avantageuses.

De plus en plus de sociétés organisatrices deviennent les partenaires d’entreprises et mettent en place des établissements d’accueil privés, réservés aux enfants des salariés. Si ce principe est encore assez méconnu, il intéresse néanmoins de près les communes. Les collectivités encouragent ce partenariat pour augmenter l’offre d’accueil sur le territoire, comme c’est le cas pour la crèche de Montereau-Fault-Yonne, qui devrait ouvrir ses portes en septembre 2019.

Depuis 5 ans, la France connaît une forte baisse du taux de natalité. Pourtant, la demande de places en crèche est encore forte et l’offre n’est pas assez élevée. Aujourd’hui, de nombreux parents dans le désarroi doivent trouver une autre solution pour faire garder leurs enfants. Espérons que le gouvernement tienne sa parole et que le nombre de crèches augmentera bien en 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont marqués (requis):

Back to Top