Les causes de l'arthrite juvénile

Savoir reconnaître l’arthrite juvénile

L’arthrite juvénile est une maladie infantile chronique et auto-immune. C’est-à-dire que le système immunitaire s’attaque aux tissus sains et cause l’inflammation. Un enfant de moins de 16 ans sur 1 000 est touché par cette maladie que l’on ne peut pas prévenir, mais bien traiter.

Les causes

Les causes de l’apparition d’arthrite juvénile sont nombreuses et parfois seulement hypothétiques. Elles peuvent être d’ordre :

  • Génétique : maladie congénitale (par exemple, dysplasie de la hanche), ostéochondrite (anomalie de la croissance de l’os et du cartilage), dysplasies du squelette, prédisposition à l’arthrose…
  • Environnemental : agents infectieux, obésité…
  • Accidentel : blessure articulaire causée par une activité sportive par exemple.

L’arthrite juvénile est généralement complexe à diagnostiquer à cause de la difficulté des jeunes enfants à décrire le mal dont ils souffrent. Cependant, les manifestations de la maladie peuvent être détectées par les parents : inflammation, douleurs ou gênes à une ou plusieurs articulations, raideurs, boiterie ou encore articulations enflées. Si ces symptômes persistent au-delà de six semaines, il est impératif de consulter un médecin.

En effet, la prise en charge rapide de l’arthrite juvénile permet d’éviter des répercussions à l’âge adulte. Outre des lésions permanentes, l’enfant pourra souffrir de troubles articulaires, oculaires, cutanés ou de problèmes de croissance puis d’ostéoporose. Parfois, l’arthrite juvénile ne dure qu’une dizaine d’années, entre crises d’arthrose (ou poussées inflammatoires) et rémissions. Mais dans 50 à 70 % des cas, elle dure toute la vie en devenant une forme d’arthrose.

Les types d’arthrite juvénile

Ces trois types d’arthrite juvénile représentent 85 % des cas :

  • Oligoarthrite : la plus fréquente des formes d’arthrite, elle apparaît surtout chez les filles de moins de 4 ans et touche moins de quatre articulations au début, de façon asymétrique (genoux et chevilles). Cette maladie entraîne un risque de baisse de l’acuité visuelle donc un suivi ophtalmologique est nécessaire.
  • Polyarthrite : elle apparaît plutôt chez les filles après 8 ans et touche plus de quatre articulations. Elle s’accompagne de douleurs importantes et parfois de fièvre et de perte de poids.
  • Spondyloarthropathie : davantage présente chez les garçons de plus de 6 ans, elle cible d’abord les genoux et les pieds, puis la colonne vertébrale (rachis).

Les traitements

Heureusement, des traitements existent pour l’arthrite juvénile. Selon le type d’arthrite, des médicaments (anti-inflammatoires non stéroïdiens par exemple) pourront être prescrits, mais aussi des injections d’acide hyaluronique (comme pour l’arthrose de l’adulte), des traitements locaux ou des attelles.

Il est également conseillé de faire pratiquer à l’enfant des exercices de souplesse et de le faire manger de façon équilibrée. Une prise de poids trop importante pourrait aggraver l’arthrite. Au quotidien, des bains chauds au réveil et des petits massages de 15 minutes par les parents peuvent soulager les douleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont marqués (requis):

Back to Top